Atelier d’écriture du 13 novembre 2018

Chaque mois, nous nous réunissons avec des amis de ma ville pour un atelier d’écriture. C’est l’occasion de découvrir de nouveaux exercices de créativité, comme celui que je partage ci-dessous et de nous laisser aller à notre propre créativité, à l’expression de notre intériorité.

Ce mardi 13 novembre 2018, voilà à quoi cela m’a menée.

Consigne 1: Écrire le premier mot qui nous vient puis une douzaine de mots que l’on associe avec le premier.

Vague: ciel – âme – bateaux – mouvement – solitude – sel – vie – voyage – énergie – silence – déesse – onde

Consigne 2: Écrire ce qui nous vient quand on dit:

Couleur: Bleu-vert

Citation ou proverbe: “Sois le changement que tu veux voir dans ce monde.”

Lieu: Mer. Saint Cyr les Lecques

Personnage: Marin

Objet: Boussole

Consigne 3:

Écrire quelque chose de court. 5 petits bouts de texte dans lesquels on fait apparaître certains ou tous les mots. Pas forcément écrire le mot sur lequel on écrit chaque texte.

Les textes que j’ai écris finalement.

Lieu: Mer. Saint Cyr les Lecques

Enfant, l’âme voyageuse, je plongeais dans le silence des profondeurs de bord de plage. Décidée à tout découvrir, tout observer, les yeux enfouis derrière mon masque. Je m’absente sous la vague. Une onde de choc, une terreur pour certains excessive, me concernant, prit possession de moi à la vue d’un crabe énorme pour la petite fille que j’étais. Je passais de l’insouciance à des nuits de cauchemars, impuissante face à une armée de pinces acérées. Depuis, la mer, je l’aime sans trop m’y risquer et, même si j’ai l’air d’aller mieux, sait-on jamais quel requin ou méduse, perdus au milieu des eaux de leur royaume, pourrait me titiller?

Personnage: le marin

Il vivait à dos de bateaux, défiant le ciel de lui présenter d’autres rives, sans quoi, son âme manquerait d’être nourrie à sa juste valeur. Sa solitude était amie, de celle qui était aussi bien conseillère que miroir imposant. A cet amour de Déesse, à cette mer, il s’était lié, sans limite aucune, définitivement.

Objet: la boussole

Tu me guides, tu diriges, tu m’emmènes. Tu définies mes mouvements. Quelle direction, quel sens? Le chemin est-il celui qu’il me faut prendre? Où est la carte? Où me dirige mon cœur? Vers où va ma tête? STOP. Je me recentre quand bien même le voyage amène à se perdre.

Couleur: le bleu-vert

Une onde colorée parcourt ce corps, en mouvement. Il est facile de s’y noyer. Se laisser prendre, transporter, le regard dans tes creux, les mains du ciel aux profondeurs. Je croque, je goûte ce sel et me tends dans cette énergie qui nous relie. Tu es de celles dont le voyage extasie autant que fait aimer la vie. Avec toi, je respire.

Citation: En référence à “Sois le changement que tu veux voir dans ce monde”, de Gandhi.

Mon âme n’a de sel que la vie.