Atelier d’écriture du 12 juin 2018

Copagabana, Los Angeles, des plages du soleil. De la musique et de la danse à en perdre la tête. Léa savait où elle mettait les pieds. Commencer là et continuer là. Puis tourner autour du monde pour, enfin, se retrouver, désirer, admirer.

Des tableaux plein la tête, à sentir les rayons se jeter sur ses épaules. Elle respirait. Ancrage et liberté sur le bateau aventureux de sa vie. Elle goûtait dans ce fruit juteux, ce voyage que son cœur lui indiquait depuis toujours. Vivre et s’enfuir. Seule ou partager. Se connecter. Aimer. Se faire aimer. Comme aimer y retourner.

Elle avait compris et s’était donné ce visa pour se lancer dans ce flot inconnu. Celui qui lui laisserait, pour toujours, dès ici et maintenant, cette envie de sourire pleinement à tout ce qui, autrefois, passait derrière ses écrans. D’hier à ce jour, du plus lointain au plus intense, elle pleure de joie et sur son fil, danse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *